MÉDECINE DOUCE : LES «ANTIFATIGUE» NATURELS

Avec la grisaille, le manque de lumière, le surmenage et les petits «coups de blues», nous avons tendance à être fatigués. Pour faire face à cette baisse d’énergie, il faut retrouver une bonne hygiène de vie et adopter un régime alimentaire tonique.

 

Une glycémie mal réglée engendre un état de fatigue important. Mais la fatigue trouve également ses origines dans biens d’autres causes.

Il y a de multiples causes à la fatigue, qui peut être d’origine physique ou nerveuse. Bien souvent, les deux sont liées. Sans oublier les affections hivernales ou métaboliques qui provoquent un affaiblissement général. Toute action de l’organisme (combat d’une infection, adaptation au stress, renouvellement des cellules) consomme de l’énergie. Il faut donc éviter de puiser dans les réserves lors d’une agression car on risque de diminuer l’énergie nécessaire au renouvellement cellulaire, ce qui contribue au phénomène de fatigue.

 

Retrouver une meilleure hygiène de vie

Lorsqu’une personne est fatiguée, ses horaires sont souvent perturbés. Le retour à un rythme et à un équilibre de vie apporte toujours une nette amélioration. Le repos est le meilleur traitement qui puisse exister contre la fatigue. L’hygiène de vie passe par l’amélioration des conditions de vie au quotidien : sommeil à heures régulières, suppression des excitants (tabac, café, alcool), repas équilibrés (sans trop de sucres), reprise des loisirs et des activités physiques douces (yoga, marche) et temps de loisirs ou de détente suffisants.

 

Les erreurs à éviter

Le mauvais réflexe, c’est d’avoir recours à des palliatifs qui masquent la fatigue à court terme mais se traduisent inévitablement par une dégradation à long terme. En font partie l’alcool, les produits sucrés et le tabac, qui donnent de l’énergie rapidement mais épuisent l’organisme au fur et à mesure. Le tabac est un grand consommateur de vitamine C et les gros fumeurs sont souvent fatigués.

Tout comme l’alcool qui ne donne que l’impression d’un de «coup de fouet» mais qui au contraire ne fera qu’empirer la situation.

 

Rééquilibrer l’alimentation

À l’origine de la fatigue, il y a souvent un problème alimentaire : soit des carences (anémie), soit un amaigrissement ou au contraire une prise de poids, une glycémie élevée, des encrassements des artères par un mauvais cholestérol, des ballonnements, un mal être…  Dans tous ces cas, l’alimentation a un rôle à jouer pour retrouver des forces, un équilibre et une stabilité. Nous avons tendance à manger trop gras et trop sucré. Le rééquilibrage de l’alimentation passe par l’éviction des sucres trop rapides, qui provoquent une hypoglycémie, et des excitants. Préférer les glucides complexes (fruits, légumes, céréales, féculents). Manger plus de fibres pour éviter la fatigue intestinale. Dès l’instant où l’on apporte plus de glucides à son organisme, on doit aussi lui fournir les nutriments qui lui permettent de les métaboliser : vitamines B1, B2, B3, B5, B8. La coenzyme Q10, la carnitine, sont aussi importants dans toute réaction qui produit de l’énergie.

 

Le recours aux vitamines

La fatigue joue d’abord sur les ions : calcium, magnésium, phosphore, potassium… Une alimentation équilibrée ne répond pas toujours aux besoins du corps qui, dans certaines situations (fatigue, grossesse, examen, maladie, tabagisme, alcoolisme…), réclame plus de certains nutriments. C’est pour cela qu’il est utile parfois d’avoir recours aux compléments alimentaires afin de rétablir un équilibre. Parfois, une cure de compléments nutritionnels est suffisante pour venir à bout de la fatigue. Quelquefois, elle devra être complémentaire à d’autres traitements: homéopathiques, allopathiques ou psychothérapeutiques. Quoi qu’il en soit, un traitement nutritionnel permet toujours d’optimiser un quelconque autre traitement, de réduire ses effets secondaires et de diminuer les risques de récidive.

En tout premier lieu, il est nécessaire de soutenir l’organisme afin qu’il puisse récupérer sa vitalité. Il existe de nombreuses substances fortifiantes dont, en tête de file, la vitamine C, le magnésium, le calcium, les acides aminés, les vitamines B, et certains minéraux et oligoéléments.

Le calcium et le potassium associés au magnésium rétablissent l’équilibre minéral. On les prescrit en cas de spasmophilie, stress, cure amaigrissante.

Les cocktails multivitamines et multiminéraux sont composés d’un ensemble de vitamines et de minéraux agissant en synergie. Ils permettent de prévenir ou pallier les carences.

Leur posologie et la forme galénique (cachets, ampoules, capsules, gouttes…) doit être définie par le médecin. Certaines préparations agissent en synergie et d’autres se contrarient. Il est toujours préférable de consulter plutôt que d’avoir recours à l’automédication ou aux méthodes de «grand-mères»

 


> Les bonnes mesures

• Évitez les cuissons agressives qui détruisent les vitamines. Préférez la cuisson vapeur chaque fois que c’est possible.
• Consommez des produits non raffinés (pain complet, céréales complètes) plus riches en magnésium.
• Au petit déjeuner, privilégiez les céréales et les produits laitiers, sans oublier les jus de fruits, riches en vitamines.
• Consommez des poissons gras (saumon, thon, maquereau) et des crustacés aussi souvent que possible, de la viande rouge (1 à 2 fois par semaine suffisent), des légumineuses (2 à 3 fois par semaine), des fruits crus (2 fois par jour).
• Mangez plus de légumes, crus ou cuits, pour favoriser l’élimination et ne pas surcharger l’organisme.
• D’une façon générale, cuisinez plus léger en supprimant les sucres rapides, les charcuteries, les plats en sauce et les fritures.
• Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour. Choisissez une eau très minéralisée.
• Réduisez la consommation de café à 1 à 2 tasses par jour, celle de vin à 1 verre, supprimez les autres boissons alcoolisées, les sodas sucrés et gazéifiés. 


 

Tags: antifatigue, glycémie, médecine douce, vitaminesCategories: LA NUTRITION
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

felis Donec amet, Praesent in sem, Nullam commodo Donec eleifend quis