LE CHOCOLAT : UN PLAISIR RICHE EN ANTIOXYDANTS

Pour les petits comme les grands, les jours de fête, anniversaires et autres festivités, riment avec chocolat. Connu pour sa qualité d’antioxydant, le chocolat noir (80%) réduit entre autres, le risque de diabète et le vieillissement de nos cellules. Une bonne raison d’en profiter !

 

Le chocolat est un aliment qui se classe parmi les meilleures sources d’antioxydants qui aident à lutter contre les radicaux libres. Ces composés très réactifs, sont produits continuellement lorsque nous respirons. En petite quantité, les radicaux libres entretiennent le fonctionnement cellulaire de notre organisme mais en trop grande quantité, ils deviennent nocifs et endommagent nos organes et nos tissus tels que la peau. L’exposition à des stress oxydatifs (pollution, tabac, UV, etc.) aggrave ce phénomène. On les associe également à de nombreuses maladies comme la cataracte, l’arthrite, les maladies cardio-vasculaires ou les cancers.

 

Le chocolat, comme le café, est un riche en antioxydants qui neutralisent les radicaux libres et réduisent leur nocivité. A l’état naturel, la fève de cacao contient 8% d’antioxydants, mais plus le chocolat est amaigrit en cacao, plus la quantité d’antioxydants est faible. Il faut donc privilégier les chocolats « noirs », à haute teneur en cacao. Même si les bénéfices du cacao sont peu étudiés, plusieurs études ont mis évidence les effets positifs du chocolat au niveau cardiovasculaire. Par exemple il a été montré qu’une consommation modérée de chocolat chez des personnes ayant survécu à un infarctus permettait de réduire le risque de décès de 70%.

 

Patrizia Carrieri, ingénieure de recherche à l’Inserm dans le domaine du VIH et des hépatites virales étudie les effets de la consommation de substances comme l’alcool, le café et le chocolat, sur la santé des patients de la cohorte ANRS HEPAVIH. Elle précise que «chez les personnes atteintes du VIH et d’hépatite C, la consommation quotidienne de chocolat est associée à une meilleure fonctionnalité hépatique ».Par contre le chocolat est un aliment très calorique, il ne faut donc pas en abuser.

 

Quelques chiffres

– Les Français consacrent en moyenne 110 euros par an au chocolat.

– Le chocolat s’est toujours bien porté en temps de crise car même s’il n’appartient pas aux produits de première nécessité, il reste un petit plaisir abordable.

– La France est le 7ème pays consommateur de la fève de cacao en Europe (avec 6,7kg par an et par habitant). Il y a en France 97% de gourmands qui consomment du chocolat au moins une fois par semaine.

– Le chocolat se vend surtout en tablettes (132.100 tonnes en 2015) mais aussi sous la forme de gâteaux, de bouchées fourrées, de mousses, de boissons, de poudres, de biscuits, etc.

– Selon un sondage LH2 de septembre 2013, 90% des Français déclarent aimer le chocolat et l’associer à la notion de plaisir. 83% des Français mangent du chocolat au moins une fois par semaine.

– Pour la moitié des Français le chocolat est source de réconfort.

– Les femmes «accros» au chocolat sont plus nombreuses que les hommes (13 vs. 6%), les femmes s’en sentant plus coupables que les hommes (7 vs. 4%).

– 405.000 tonnes de chocolat avaient été consommées par les Français en 2016

– Noël représente 9% des ventes annuelles, soit 33.290 tonnes et Pâques représente 4% des ventes annuelles.

Sources: Inserm

 

Tags: antioxidants, chocolat, diabète, diabétiques, magnésiumCategories: LA NUTRITION
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero. mattis tristique odio neque. in consectetur risus Praesent Nullam