LES SPORTS DE RAQUETTES DIMINUENT LE RISQUE DE MALADIES CHRONIQUES COMME LE DIABÈTE

Les sports de raquettes demandent des aptitudes spécifiques. Tennis, squash, badminton, ping pong, … sont faits d’accélérations et de mouvements rapides et parfois brutaux. Ils ont mauvaises réputations, mais s’agissant de notre santé cardiovasculaires les rumeurs sont à réétudier sérieusement.

 

Une étude britannique inverse la rumeur : il semblerait que ces sports soient beaucoup plus protecteurs que l’on ne le pensait.

80 000 personnes ont été étudiées sur plusieurs années (9 ans), et le résultats est sans appel.

La pratique régulière d’un sport de raquette est associée à une diminution des risques de mortalité, par maladies cardiovasculaires de plus de 55%.

Le rythme cardiaque monte très rapidement, redescends tout aussi vite… le cœur et le corps sont sollicités fortement. Cela implique des accélérations, des arrêts, bref des mouvements rapides constants.

Ces sports entraînent non seulement une vitalité musculaire cardiaque prononcée, mais aussi augmentent la masse musculaire générale, contribue au durcissement des os, de meilleurs abdominaux, des muscles du ventre, ceux des fessiers… Des sports très complets que l’ont devraient remettre au goût du jour.

Pour une heure de pratique d’un sport de raquette, une dépense énergétique de 1500 calories environ, contre 130 calories de perte pour la pratique d’une heure de jogging.

Ces sports entraînent le système cardiovasculaire de façon très puissante.

Une forte protection contre les maladies cardiovasculaires, et une réduction importante des risques de mortalité. Bien plus élevée que le cyclisme, le jogging, la course à pied.

Une activité globale pour tout le corps, tous les muscles sont sollicités de façon intense, ce qui provoque une musculation plus importante du cœur, qui «pompe» plus d’oxygène, au moment de l’effort.

Tout ceci contribue à l’adaptation du cœur, à l’effort demandé. Sont concernés tous les sports similaires, squash, badminton, tennis, tic tac, et autres ping pong.

Au delà des bienfaits cardiovasculaires, le cerveau travaille aussi, au moment ou le sportif attise sa réflexion, prépare sa défense et ses attaques. L’oxygène circule dans tous les vaisseaux sanguins et améliore le travail cérébral.

La coordination se fait plus «nécessaire», elle est appelée en permanence, l’équilibre se trouve être aussi très sollicité.

Amélioration donc de l’équilibre physique, d’ou la protection des risques de chutes et de déséquilibre.

Les mouvements «brutaux» enclenchés, provoquent des micro-impacts sur les os, les articulations… qui en se cicatrisant vont les renforcer de façon significatives et lutter contre l’ostéoporose.

Meilleurs os et meilleur équilibre limitent le risque de fractures physiques après la ménopause.

D’une façon générale, la pratique régulière d’un sport de raquettes diminue le risque de maladies chroniques comme le diabète, le mauvais cholestérol et les complications cardiovasculaires.

 

Tags: chroniques, diabète, diabétiques, maladies, raquette, sports Categories: FORME&SPORT
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sed id, risus. suscipit libero. neque. lectus massa