LES MILLE ET UNE VERTUS DU CITRON

L’un des aliments qui se retrouve sur toutes les tables, à toutes les occasions depuis la nuit des temps, le citron sert en médecine, en cuisine, en cosmétiques. Les diabétiques peuvent en abuser, il est d’une aide précieuse.

 

Un large éventail de vitamines

La vitamine C du citron est accompagnée de flavonoïdes (naringoside, hespéridoside…), globalement nommés «vitamine P» ayant une action antifatigue et protégeant les capillaires sanguins. Le citron fournit aussi des vitamines du groupe B ainsi qu’un peu de vitamine E (0,8 mg/100 g) et de carotène (0,01 mg/100 g). C’est un fruit riche en antioxydants protecteurs.

 

Potassium et calcium

Le citron apporte des oligo-éléments (0,5 g aux 100 g), du potassium surtout (163 mg aux 100 g) ! Son jus en contient pratiquement autant. Lors de son métabolisme, le potasssium libère des résidus alcalinisants qui font que, malgré sa saveur acide, le citron n’est nullement acidifiant pour l’organisme. Il apporte du calcium (25 mg/100 g), du fer (0,5 mg/100 g) et du magnésium (12 mg/100 g) qui sont bien métabolisées grâce à la vitamine C et aux acides organiques qui les accompagnent. On trouve aussi des traces de sélénium, fluor, iode, bore : des oligo-éléments rares et utiles présents sous une forme bien utilisable pour l’organisme.

 

Peu de glucides

Le citron est nettement moins riche en glucides que les autres agrumes. Il en contient environ 2,5 g aux 100 g alors que dans la plupart des autres fruits, l’apport est généralement compris entre 8 et 10 g aux 100 g. Il s’agit à parts égales de glucose et de fructose, avec des traces de saccharose. C’est un fruit que les diabétiques peuvent consommer sans crainte.

 

Beaucoup d’acides organiques

Si le citron est peu sucré, il est par contre très riche en acides organiques (environ 5 g aux 100 g). Il s’agit essentiellement d’acide citrique, accompagné de faibles quantités d’acides malique, caféique et férulique. Ce sont ces acides organiques qui confèrent au citron une forte saveur acidulée. Le citron est le fruit qui a le Ph le plus faible (inférieur à 3).

 

Un Fruit minceur

Le citron apporte très peu de protéines (1 g/100 g) et de lipides (0,4 g/100 g). Ces derniers sont présents dans la pulpe et pratiquement absents dans le jus. Étant donné sa composition, le citron est un fruit peu énergétique. Il apporte 29 calories aux 100 g. Son jus l’est encore moins, puisqu’il n’apporte que 27 calories aux 100 g. Pas plus qu’un autre fruit, le citron ne fait pas maigrir mais on peut en user et en abuser car, peu énergétique, il ne fera pas grossir tout en apportant un parfum incomparable et en ayant une action drainante.

 

Anti-migraineux

En cas de migraine, on recommande d’appliquer des compresses de jus de citron ou de mettre quelques tranches de citron sur les tempes pour soulager la douleur. Autre solution, prendre un bain de pieds prolongé dans une bassine d’eau chaude additionnée de 3 ou 4 citrons coupés ou pressés.

 

Anti-rhumatismal

Par son apport en calcium et ses propriétés alcalisantes, le citron a une action favorable sur les rhumatismes.

 

Action digestive

Le citron favorise les sécrétions gastro hépatique et pancréatique. C’est aussi un dépuratif et un anti-vomitif que l’on peut prendre sous forme de jus en cas de nausées (mal des transports, digestion difficile après un gros repas).

 

Le citron favorise l’absorption du calcium

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le citron n’est pas décalcifiant ! Il renferme du calcium à un taux relativement élevé (25 mg/100 g contre 5 à 15 mg dans la plupart des autres fruits). Le rapport calcium/phosphore dans ce fruit est de l’ordre de 1,4 ce qui est une valeur optimale pour une bonne utilisation du calcium dans l’organisme.
Par ailleurs, la présence de quantités élevées de vitamine C et d’acides organiques est également un facteur favorable pour l’assimilation du calcium du citron, ainsi que du calcium qui pourrait être apporté par d’autres aliments.
Ainsi le citron et les agrumes sont recommandés aux enfants et adolescents en période de croissance, aux femmes enceintes et aux personnes risquant d’être sujettes à l’ostéoporose.

 

Le citron est-il acidifiant ?

Bien que le citron soit acidulé, il n’est pas acidifiant pour l’organisme. Ses acides organiques (acide citrique) se combinent avec ses minéraux, notamment le potassium, pour libérer des composés alcalins ayant une action antiacide sur le milieu interne. C’est donc un fruit qui, au contraire, est alcalinisant.

 

RETROUVEZ LA SUITE (BIENFAIT DE L’HUILE ESSENTIELLE DE CITRON, NOS ASTUCES) DE CET ARTICLE DANS LE NUMÉRO 18 DE DIABÈTE MAGAZINE

 

Tags: citron, diabète, diabétique, huile essentielles citron, vitaminesCategories: VERTUS DES ALIMENTS
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut ipsum facilisis risus ante. Lorem Donec massa consequat.