DIABÈTE ET CRAMPES MUSCULAIRES

Causes, prévention et soins immédiats

 

Les crampes musculaires ou spasmes ou contractions involontaires de nos muscles interviennent souvent la nuit durant notre sommeil. Mais elles peuvent également survenir à tout moment de la journée. Les crampes peuvent toucher n’importe quel muscle, mais elles apparaissent souvent à hauteur du mollet, des orteils, des cuisses, des pieds et même des bras.

 

Les causes

Trop ou pas assez de sucre dans le sang entraîne de facto des risques de crampes musculaires. Autrement dit une glycémie mal réglée donne des crampes. Chez le diabétique dont la glycémie varie de façon anarchique, donc mal réglée, les crampes sont fréquentes et douloureuses. Sur une échelle de 1 à 10, la douleur peut éteindre 8 voire 9 ou 10, le patient souffre terriblement ce qui l’empêche de dormir, ou alors son sommeil est agité, et la douleur reste présente malgré l’endormissement.

 

La contraction du muscle nécessite une forte source d’énergie

Elle puise cette énergie dans le trop plein de glucose circulant dans le sang. C’est le cas de crampes engendrées par une glycémie haute. Mais aussi paradoxale qu’il y paraît, une glycémie trop basse engendre également des crampes musculaires. En effet le muscle en manque de «sucre» va se contracter brutalement. C’est le cas quand votre glycémie est trop basse durant la nuit. Les muscles «affamés» en manque de «carburant» se contractent brutalement. Les «électrolytes» (système complexe de transformation des sucres) sont épuisés. Parmi les autres causes principales de l’épuisement de ces électrolytes, il y a la déshydratation, le manque de potassium, de calcium, de magnésium, de sodium, le tout lié à l’état de votre glycémie. Ce type de déséquilibre engendre de violentes crises de crampes musculaires chez le diabétique, mais également chez le sportif de haut niveau, qui sollicite brutalement ses muscles lors d’un exercice intense ou prolongé. Les complications du diabète, une mauvaise circulation du sang et de petites lésions nerveuses occasionnent fréquemment ce type de crampes musculaires. Les patients à risques d’accidents cardiovasculaires, ou atteints d’une neuropathie périphérique sont sujets à de telles crampes.  Ceux qui sont sous insuline, sous médicaments anti cholestérol, antihypertenseurs,  antipsychotiques, ou sous emprise alcoolique, sont également sujets à ces crampes musculaires. D’autres causes, comme une thyroïde malade, sous hémodialyse, une fatigue installée, ceux qui ont une compression des nerfs rachidiens, qui sont en position longue assise ou debout enclenchent  également des crampes musculaires.

 

Prévention

Le diabétique doit surveiller et réguler sa glycémie. Avoir une nourriture équilibrée. Pratiquer une activité sportive régulière.

 

Conseils avant de se coucher

• Prendre un bain chaud, pour détendre vos muscles. Si possible pratiquer 5 à 6 minutes de vélo d’appartement avant de se coucher, ou faire quelques étirements.  S’hydrater en buvant tout au long de la journée 1,5 litres d’eau.

• Manger des aliments riches en calcium, potassium et magnésium (laitages, brocolis, saumon gras, sardines). Avant de prendre des compléments nutritionnels en gélules de calcium, de magnésium et de potassium, parlez en à votre médecin.

• Si vous êtes dans l’obligation d’être dans des positions «debout» de longue durée, portez des chaussures de soutien.

Évitez les longues périodes assises, pratiquer de la marche quotidienne, environ 30 minutes.

• Pratiquer des exercices de yoga pour assouplir vos muscles (Plusieurs livres sur le yoga existent, faciles à suivre).

 

Pour calmer les douleurs de crampes.

Votre médecin ou votre diabétologue peut à partir de tests simples trouver l’origine et les causes de vos crampes. Ils vous prescriront alors des solutions personnalisées. Parmi les remèdes les plus communs pour calmer la douleur, le massage et l’étirement du muscle affecté est souvent préconisé. Tendez doucement les orteils vers le haut du pied, quand la crampe est à hauteur du mollet. Masser et étirer le mollet. Poser bien à plat le pied sur un carrelage froid (salle de bain) jusqu’à ce que la douleur diminue. Massez vous la partie douloureuse avec un glaçon. Certains patients utilisent de l’ibuprofène ou des relaxants musculaires comme anti-inflammatoire, mais il est conseillé de demander l’avis de votre médecin.

Pour le diabétique, la meilleure solution pour réduire le nombre de crampes, est de réguler sa glycémie et rééquilibré son alimentation. Les solutions existent elles sont toutes en vous. Et comme dit de Docteur Frédéric Saldmann, «le meilleur des remèdes, c’est vous» !

Dr J. Marshall

Tags: crampe musculaire, diabète, électrolytes, glucose, glycémie, YogaCategories: SANTÉ
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

d0433297165c06cad13a8a55e9a62215}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}