L’ŒDÈME MACULAIRE : UNE COMPLICATION DU DIABÈTE

Pour expliquer les bases de l’anatomie de l’œil, l’image que l’on donne souvent est que l’œil est fait comme une camera avec plusieurs lentilles à l’avant et une projection de film à l’arrière sur ce que l’on appelle la rétine. Le diabète affecte principalement la zone arrière ou est projeté le film de la vision donc la rétine. Le centre de la rétine que l’on appelle la «macula» est la partie de l’œil qui gère la vision précise. Lorsque l’on regarde le visage d’une personne ou que l’on lit, la précision de la vision provient de la macula et l’une des complications du diabète au niveau de l’œil est l’œdème maculaire.

 

L’œdème maculaire est une «enflure» de la rétine en son centre, dans la macula, responsable de la vision centrale donc progressivement le patient n’est plus capable de lire ou de reconnaître certains visages devenus flous. La vision précise est affectée mais la vision périphérique reste épargnée par l’œdème maculaire. Le diabète a un effet dévastateur sur les vaisseaux sanguins et même si paradoxalement la perte de sang est limitée, il peut y avoir une hyperméabilité des vaisseaux sanguins qui laissent fuir le sang. La rétine absorbe ce liquide et développe un renflement que l’on appelle l’œdème maculaire. Pour que la rétine fonctionne de façon optimale il faut qu’elle conserve un bon état général. L’enflure vient alors perturber la vision et le bon fonctionnement de la rétine.

D’autres complications du diabète peuvent également amener jusqu’au décollement de la rétine. A cause de l’œdème maculaire, c’est la vision centrale qui est perturbée. Les risques vont jusqu’à la perte de la vision centrale. La durée du diabète non contrôlée, de 5, 10 ou 15 ans, engendre inexorablement des perturbations oculaires, œdème maculaire, décollement de la rétine, perte de la vision… Le contrôle régulier de sa glycémie et le maintient d’un faible taux glycémique retardera l’apparition de l’œdème maculaire diabétique.

Parmi les autres facteurs de risques, il y a l’hyper-cholestérolémie, la pression artérielle élevée, le tabac est aussi un facteur de risque majeur. Les combinaisons cholestérol, hypertension et tabac sont alors les principaux facteurs de l’apparition inévitable de l’œdème maculaire diabétique.

 

RETROUVEZ LA SUITE DE CET ARTICLE (LES TRAITEMENTS, QUESTION À UN OPHTALMOLOGISTE ) DANS LE NUMÉRO 20 DE DIABÈTE MAGAZINE

 

 

Tags: diabète, Dr Sébastien Olivier, intravitréene, macula, Ophtalmologie, œdème maculaireCategories: SANTÉ
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.