DÉPISTAGE ET HYGIÈNE DE VIE

Il est important quand on a 50 ans et plus de savoir si l’ont est diabétique ou en pré-diabète.
Il suffit d’un simple dépistage, ce qui pourrait vous éviter les complications d’un diabète qui pourrait sommeiller en vous. Les traitements, sont aujourd’hui plus simples et relativement efficaces pour ceux et celles qui s’y attellent.

 

Le sucre est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, mais quand le pancréas est «fatigué» et ne produit plus ou pas assez d’insuline, le sucre est mal géré et il s’accumule dans le sang. Le sujet est alors considéré comme Diabétique. Ce qui entraîne comme conséquence, des complications au niveau, des reins, des yeux, du cœur, des nerfs, de la tension artérielle… bref d’une grande partie du fonctionnement de votre organisme.

1,26g/l est le taux maxi de sucre dans le sang pour un contrôle à jeun, pour être diagnostiqué diabétique.

Deux type de Diabète sont alors possible : les diabétiques de type 2 (dans 90% des cas), et les diabétiques de type 1 (10% des cas).
Le diabète de type 1 apparait brutalement, souvent les jeunes enfants ou jeunes adultes. Les signes fréquents sont une soif anormale et fréquente, le besoin d’uriner fréquemment, une fatigue générale injustifiée, une perte de poids anormale, des troubles de la vision, des difficultés à cicatriser. Le seul traitement reste l’apport d’insuline par injection (un stylo injecteur ou par pompe).
Le diabète de type 2 se développe petit à petit de façon insidieuse et indolore durant quelques années. On le détecte souvent après 40 ou 50 ans, souvent chez des individus en surpoids, sédentaires. Il peut être dans 40% des cas de façon héréditaire.

 

Hygiène de vie et hygiène physique

Procéder régulièrement à un contrôle (prise de sang) vous permettra de dépister un pré-diabète. Actuellement près de 800 000 personnes sont diabétiques sans le savoir. Ils découvrent leur diabète quand survient des troubles visuels, ou un infarctus… Alors que l’on peut retarder la venue d’un diabète en ayant une hygiène alimentaire correcte et en ayant une hygiène physique régulière. Un minimum de 30 mm de marche ou de sport par jour suffisent pour maintenir un taux de glycémie correct. Cela contribue à éviter et diminuer considérablement les complications du diabète.

 

Il faut le savoir…

Plus le taux de sucre dans le sang est élevé, plus le glucose se fixe sur hémoglobine. Le contrôle de l’hémoglobine glyquée (HBBA1c) donne le taux moyen de sucre sur les trois derniers mois écoulés.

Les faims brutales, les coups de pompe (fatigue), les maux de tête, les difficultés à se concentrer, les comportements irascibles, les sueurs froides signalent une hypoglycémie évidente (manque de sucre), souvent due à un mauvais équilibrage des doses d’insuline, de repas décalé ou déséquilibrés, bref d’un manque de sucre. En cas d’hypoglycémie, il faut toujours avoir à portée de main, quelques bonbons ou une barre de céréales aux fruits.

 

Conseils Judicieux

– Le diabétique doit éviter l’ulcère du pied.

– Le diabétique doit surveiller ses pieds, en effet la tendance du diabétique est de mal cicatriser. Il doit donc éviter la moindre blessure, la moindre lésion des pieds.
Porter des chaussures confortables et protectrices.
Ne pas marcher pieds nus
L’entretien des ongles se fait à la lime et non pas au ciseaux ou au coupe ongles. (voir une fois par an le podologue)
N’arrachez pas les peaux mortes, les cors, les callosités. Confiez cette tache à un podologue.
N’exposez pas vos pieds à une source de chaleur, cheminées, bouillotte…).
Lavez vos pieds et changez de chaussettes quotidiennement.

– Prenez soins de vos yeux, de vos pieds, de vos dents, de votre peau. À contrôler régulièrement au moins une fois par an par un médecin spécialisé.

Tags: diabète, pré-diabète, prise de sang, taux de sucre, type 1, type 2Categories: SANTÉ
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

cc88328c877636735afdfd53008a14d2YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY