LE DIABÈTE AU FÉMININ : PRENEZ SOINS DE VOS JAMBES

Tout comme les femmes diabétiques, une femme sur deux souffre de ses jambes, et plus encore en été, car “celles qui nous supportent toute la journée”, sont particulièrement sensibles à la chaleur. Prenez vos jambes en main dès les premiers symptômes et dès les premiers beaux jours de printemps afin d’être préparée à la saison chaude. Si la glycémie n’est pas bien régulée, les diabétiques, risquent quelques complications au niveau des pieds et des jambes, pouvant aller jusqu’à l’amputation.

 

Mal de jambes, les causes

à l’origine, l’insuffisance veineuse provient d’un problème héréditaire qui peut sommeiller le temps d’une génération. Toute femme ayant une mère ou une grand-mère souffrant de varices ou de phlébite doit donc rester vigilante et surveiller ses belles gambettes de près. Les phlébologues affirment que chez certaines fillettes, on peut déceler des signes avant-coureurs de l’insuffisance veineuse dès l’âge de 6-10 ans. Dans les familles à risque, la consultation précoce s’impose dès les premiers signes de souffrance. A l’hérédité, viennent s’ajouter des facteurs aggravants. Ils sont à éviter, si l’on a un terrain favorable à l’insuffisance veineuse.

 

Ce qu’il faut éviter

La chaleur : cause numéro 1 des jambes lourdes en été, la chaleur provoque une vasodilatation des membres inférieurs. A éviter : le chauffage au sol en hiver et l’exposition au soleil en été. Il est important également de ne pas prendre de bains trop chauds.

La sédentarité : le piétinement, la station debout et la position assise prolongée favorisent les troubles veineux. Le sang ne remonte pas correctement vers le cœur et stagne au niveau des membres inférieurs. En conséquence, les veines des pieds et des jambes gonflent et, à plus long terme, des varices peuvent apparaître. Comme le système lymphatique est de moins en moins irrigué, les jambes se gorgent d’eau et des œdèmes apparaissent. Si l’on a un métier qui prédispose au manque d’activité physique, il faut donc compenser cet état de fait par des exercices physiques, le matin ou le soir et le week-end.

Les kilos en trop : la pompe veineuse, c’est-à-dire le mécanisme de remontée du sang dans les veines, se trouve affaiblie chez les personnes qui ont quelques kilos en trop. Ceci d’autant plus qu’en “se portant bien”, on a tendance à moins marcher.

Le stress, le tabac, l’alcool, les traitements hormonaux :
tous sont des facteurs aggravants et peuvent entraîner une modification de la tonicité de la paroi veineuse et de la fluidité du sang. Parmi les traitements hormonaux: la pilule et le traitement hormonal de substitution pris au moment de la ménopause. Le gynécologue tiendra compte des problèmes d’insuffisance veineuse de ses patientes avant de leur faire une prescription.

 

Les bienfaits d’une cure thermale

Les soins d’hydrothérapie ont un effet positif sur la circulation sanguine. A Bagnoles-de-l’Orne, station thermale leader en matière de phlébologie, on peut faire une cure de 2 à 6 jours (ou plus), afin de faire le point sur ses problèmes de jambes et prévenir ou guérir certaines affections. Les cures peuvent être libres (sans agrément par les organismes sociaux) ou agréées (remboursées par la Sécurité sociale). La cure «2 jours essentiels» est surtout préventive. Elle propose, en un week-end, de préciser les règles d’hygiène de vie en cas de problèmes veineux. Les soins thermaux qui y sont dispensés (hydromassage, aéro-bain, douche avec pulvérisation des membres) permettent de s’initier éventuellement à une cure plus longue.

L’eau de Bagnoles-de-l’Orne, riche en gaz dissous et en oligo-éléments, est une eau particulièrement régénératrice qui soulage les jambes lourdes et les crampes nocturnes. Parmi ses indications : les séquelles de phlébites et les varices. En effet, cette eau favorise la régression des œdèmes et la cicatrisation des ulcères. Elle redonne douceur et souplesse à la peau. C’est également un complément efficace du traitement sclérosant ou chirurgical des varices.

Pour tout renseignement : Établissement thermal de Bagnoles-de-l’Orne – 61140 Bagnoles-de-l’Orne. (office du tourisme)
Spécialisée dans le traitement des phlébologies et des rhumatismes : la station de Balaruc les Bains près de Sète (34)  ouvre ses Installations thermales de 16 000 M2 réservées aux soins et aux cures.

Également… L’Ile de la Lagune (à Saint Cyprien) – 66750 Saint-Cyprien – Tél : +33 4 68 21 01 02 et Les Flamants Roses (Près de Perpignan, dans le Languedoc Roussillon.) – 66140 Canet-en-Roussillon – Tél : +33 4 68 51 60 60. Ce sont les deux thalasso-spa fleurons du groupe hôtelier des Pyrénées Orientales.

 

Les précautions à prendre

Surveiller toute blessure ou mycose entre les doigts de pieds. Mal soignée, elle peut devenir la porte d’entrée de microbes et être la cause d’érysipèle pouvant provoquer un œdème permanent très douloureux.

En cas de surpoids faire un régime amaigrissant. D’une façon générale, il faut aider le corps à se débarrasser de ses toxines en évitant les produits raffinés, le sucre et les sauces. Surveiller son taux d’urée, de glycémie et de cholestérol.

Pratiquer un sport non traumatisant pour les jambes comme la marche, la bicyclette ou la danse. Éviter les sports brutaux comme le basket ou le ski dont les chaussures compriment les pieds. Un bon moyen de faire fonctionner davantage ses jambes est de laisser tomber la voiture et l’ascenseur autant que possible.

En cas de jambes lourdes, pratiquer une gymnastique spécifique : ciseaux, jeux de «jambes en l’air», pédalage. Elle aidera à retrouver une bonne circulation.

• Surélever les jambes pour dormir ou chaque fois que c’est possible.

Éviter le port de vêtements trop serrés qui compriment les jambes en favorisant le blocage de la circulation sanguine : jeans, chaussettes, caleçons moulants et rigides… Porter des jupes amples.

Pour les mêmes raisons, mettre de préférence des chaussures, ni trop hautes ni complètement plates, et surtout suffisamment larges, qui ne compriment pas le pied. Une bonne idée pour les vacances, la paire de sandales Scholl, défatigantes. Certains modèles possèdent des semelles qui stimulent la circulation sanguine (gamme Pescura et Week-end). A porter quelques heures par jour.

 

À noter :

Si votre tension artérielle est basse, soulevez légèrement le bas de votre matelas.

Si votre tension artérielle est élevée, soulevez légèrement le haut de votre matelas.

 

Les bons gestes pour la toilette

Après la douche ou le bain, passer un jet d’eau fraîche sur les jambes et les pieds. En montagne, profiter des petites cascades, des cours d’eau bien frais pour faire un hydro-massage des jambes : c’est idéal pour la circulation sanguine.

Utiliser une crème anti jambes lourdes. S’installer confortablement, de préférence allongée. Commencer le massage énergiquement par la plante des pieds, masser les chevilles par légers effleurements, puis la jambe de bas en haut, dans le sens du courant veineux.

 

À éviter :

Le sauna ou le hammam.

Les massages au gant de crin.

Les séances d’UV et l’épilation à la cire chaude.

Les produits : les laboratoires Scholl proposent deux soins : la crème «jambes lourdes» aux extraits actifs qui a des propriétés décongestionnantes et la crème «soulageante» qui possède des composants calmants et anti-inflammatoires.

La Jouvence de l’Abbé Soury propose plusieurs produits : une solution buvable et des comprimés à utiliser en cure comme traitement de fond des problèmes de l’insuffisance veineuse et un gel anti jambes lourdes.

 

Les bienfaits du sport

Seul un sang bien oxygéné et véhiculé descend correctement dans les artères. C’est pour cela qu’il faut pratiquer un sport qui favorise la circulation retour comme le vélo ou la marche.  «L’homme marche sur une éponge. Sa plante de pied est tellement vascularisée qu’à chaque pas elle réamorce la pompe et assure un meilleur retour veineux» affirme un phlébologue. Ainsi, le sport maintient la pompe veineuse amorcée et contribue à une bonne circulation sanguine.

Privilégiez les massages réguliers et quotidiens des mollets et des pieds avec une simple huile de massage ou avec de l’huile neutre accompagnée de deux gouttes d’essence de lavande.

 

En voyage ou au bureau

N’hésitez pas à porter des bas de contorsion. Ils ont l’avantage de masser la jambe à chaque mouvement, et à maintenir les muscles en position debout ou assise.


> Petit lexique

Érysipèle : c’est une affection qui s’accompagne de fortes températures, de tremblements et de rougeurs sur les jambes. Elle provoque un gonflement douloureux.

Phlébologue : c’est le spécialiste des jambes et des problèmes de circulation.

Œdème : c’est une accumulation de liquide au niveau du tissu conjonctif de la peau. Il peut être dû à une trop grande perméabilité vasculaire. Il augmente avec la position debout et est aggravé en cas de phlébite ou varice.

Phlébite : c’est l’inflammation d’une veine profonde qui aboutit à la formation d’un caillot.

Varices : elles sont dues à une stase veineuse et correspondent au gonflement des veines. Au départ, les jambes enflent, s’alourdissent (étape prévariqueuse), puis les varices apparaissent. Sans soin, elles peuvent dégénérer en ulcères variqueux.


Tags: diabète, insuffisance veineuse, jambes, soinsCategories: SANTÉ, SANTÉRAMA
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.