L’ARYTHMIE CARDIAQUE

Le diabétique est une personne à risque qui est concernée par l’arythmie cardiaque. L’arythmie est une perturbation du rythme cardiaque qui affecte sa fréquence, l’intensité de ses contractions et sa régularité. On parle également d’arythmie quand le cœur bat à moins de 60 pulsations ou à plus de 100 pulsations par minute sans en connaître la cause.

 

Il existe 4 formes principales d’arythmie

Votre cœur bat en moyenne 60 à 90 fois par minute, mais il arrive que ce rythme devienne irrégulier, qu’il s’accélère ou diminue soudainement, on parlera alors d’arythmie cardiaque.

Il est important de traiter les troubles du rythme du cœur qui est le «moteur» qui permet aux organes du corps de recevoir l’oxygène dont ils ont besoin. Si le cœur ne bat plus correctement, le sang ne parvient plus aux organes qui sont alors en souffrance.

Le cœur est constitué de deux parties qui contiennent chacune une oreillette et un ventricule. La partie gauche du cœur est chargée d’envoyer le sang un peu partout dans tout le corps grâce à l’aorte. Et la partie droite va récupérer le sang usagé et le diriger vers les poumons, grâce à l’artère pulmonaire, il va être alors épuré et rechargé en oxygène et tout repart à nouveau.

Si le rythme cardiaque s’accélère on parle de tachycardie, s’il ralentit on parle alors de bradycardie. L’arythmie est une perturbation du rythme cardiaque qui peut être bénigne ou problématique et nécessite un suivi et un traitement adapté. Les principales manifestations de l’arythmie cardiaque sont les palpitations, les étourdissements accompagnés de l’apparition d’un pouls trop lent ou trop rapide, d’une chute de tension artérielle ou d’un essoufflement. Peuvent également survenir des douleurs situées au niveau de la poitrine ainsi que des œdèmes.

L’arythmie cardiaque peut entraîner une embolie avec obstruction d’une artère provoquée par la présence de caillots dans le sang.

La tachycardie, le trouble le plus connu se caractérise par une augmentation inhabituelle du rythme cardiaque à plus de
100 pulsations par minute, Dans le cas de bradycardie, autre trouble du rythme cardiaque, le cœur enregistre une diminution brutale et passagère du rythme qui passe à moins de 60 pulsations par minute.

Les extrasystoles auriculaires (3ème trouble du rythme cardiaque) correspondent à la forme la plus fréquente d’arythmie et reste la plus part du temps bénignes . Ce sont de petites variations du rythme cardiaque, dans ce cas le cœur bat deux fois plus rapidement, puis fait une pause et reprend ses battements normaux.

La fibrillation auriculaire (4ème trouble du rythme cardiaque) : Dans cette situation, les oreillettes du cœur se contractent de façon anarchique, sous l’impulsion de signaux électriques désordonnés et successifs. Ces contractions entraînent alors une autre contraction plus rapide et irrégulière, celle des ventricules situés en dessous. Cette forme d’arythmie est dangereuse et peut entraîner de graves troubles cardiovasculaires.

 

Les principales causes d’arythmie cardiaque

Sont avant tout lié la consommation de tabac, d’alcool ou d’excitants tels que le café et le thé, certaines affections cardiovasculaires comme l’artériosclérose, ainsi que l’insuffisance coronarienne.  Il en est de même pour les broncho pneumopathies, la déshydratation, certains médicaments comme les anti arythmiques. Il ne faut pas oublier également l’évolution normale due au vieillissement ainsi qu’au stress en général qui sont des facteurs aggravants.

 

Mesures d’hygiène :

Certaines mesures d’hygiène de vie sont à prendre en compte pour limiter les risques d’arythmie cardiaque.

Ne pas manger trop sucré, trop salé, trop de graisses animales et végétales
Pratiquer une activité physique
Surtout éviter ou arrêter le tabac
Réduire, voire arrêter la consommation d’alcool
Limiter la consommation de café et de thé.
Apprendre à gérer son stress.

Sources : Chu Montpellier – Santérama – Actualité santé

 

RETROUVEZ LA SUITE DE CET ARTICLE (PRÉVENTION, CONSEILS) DANS LE NUMÉRO 19 DE DIABÈTE MAGAZINE

 

Tags: arythmie cardiaque, diabète, fibrillation auriculaireCategories: SANTÉ
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

e224a6967edfa42c708f12994d324449,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,