LES ALGUES DES VERTUS INSOUPÇONNÉES

Algues brunes, rouges, bleues, vertes…
Les algues, très à la mode, seraient «chargées» de nombreuses qualités : riches en vitamines et en minéraux, elles contiennent des protéines végétales et sont très peu caloriques. On en trouve de plus en plus dans l’alimentation… et pas uniquement chez les végétariens ! Quelles algues choisir ? Comment les préparer ? Leurs vertus nutritionnelles sont-elles réelles ?

 

Les Français mangent encore très peu d’algues : environ 1 kg par an, surtout sous forme d’additif (gélifiant, épaississant ou stabilisateur). Les Japonais et les Coréens, eux, en raffolent. Ils consomment entre 3 et 4 kg d’algues par an et par personne et elles font partie intégrante de leur cuisine. En France, certains sont fermement persuadés que l’algue peut avoir sa place dans nos cuisines.

C’est aussi le nouveau créneau des industries agroalimentaires et pharmaceutiques, les algues sont les premiers végétaux apparus sur la planète. Il en existe à peu près 25.000 espèces différentes, classées en fonction de leur couleur: rouges, bleues, vertes et brunes.

Les algues pullulent sur nos côtes notamment en Bretagne où la qualité de la mer, (à la limite entre les zones froides et chaudes,) et la transparence de l’eau, favorisent la bonne croissance des algues jusqu’à des profondeurs de 50 mètres.

Les Orientaux utilisent les algues depuis des millénaires pour leurs vertus nutritionnelles et thérapeutiques. En France, les algues peinent encore à trouver leur place dans notre alimentation, mais petit à petit, les algues s’imposent durablement dans nos assiettes.

Haricots de mer, varech, laminaire ou encore spiruline… Les algues ne sont pas seulement l’apanage de la restauration japonaise avec ses makis et ses soupes miso.

Aliments, boissons, compléments alimentaires, on trouve désormais des algues dans de très nombreux produits.

Ces végétaux comestibles sont goûteux et bons pour la santé. Riches en fibres, en minéraux, en oligo-éléments notamment, ils sont pauvres en calories. Cette matière première serait même le secret de longévité des Japonais.

Régine Quéva, formatrice en cuisine aux algues et présidente de l’association «Les croqueuses d’algues», propose deux recettes à base d’algues dont un tartare d’algues et des rillettes d’algues.

 

Selon le Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste…

«Toutes les macro-algues vont être en principe plus riches en iode, en magnésium, en calcium et en fer que les légumes. Les algues sont donc intéressantes. Mais le fer des algues ne sera pas aussi bien assimilé que le fer héminique. En principe en France les légumes sont riches en vitamine C et en bêta-carotène. Les algues rouges seront plutôt pro-vitamine A (bêta-carotène),, . Mais en général les algues n’ont pas les mêmes vitamines que les légumes. L’originalité des algues, c’est qu’elle est souvent une source de vitamine B12 , de vitamine K, que l’on ne retrouve pas dans le règne végétal. D’où l’intérêt de manger des algues lorsque l’on est végétarien ou végétalien.

 

En cuisine, les algues ont tout pour plaire !

Elles sont très peu caloriques, elles sont riches en minéraux et en vitamines ainsi qu’en fibres. Certaines algues sont plus denses en calcium. Les nutritionnistes les appellent les «légumes de la mer». Également riches en vitamine E, aux pouvoirs antioxydants puissants dont la fucoxanthine (pigment caroténoïde) et la phycoérythrine, qui n’existent nulle part ailleurs que dans l’algue marine.

Sur l’île d’Okinawa, (japon) ont trouve la plus forte concentration d’hommes et de femmes centenaires en parfaite santé ! Leur secret ? Une activité physique régulière et surtout, une alimentation saine à base notamment d’algues !

Parmi les variétés d’algues les plus connues, on trouve l’algue «Nori» (appelée «laitue pourpre») utilisée surtout pour les sushis, l’algue wakamé (comme le Nori, on peut aussi la consommer crue), en contre partie, la laitue de mer et l’algue «kombu» sont à consommer de préférence cuites.

 

Parfois dangereuses…

Les algues n’ont pas que des qualités, elles sont parfois toxiques et dangereuses , Cette toxicité est provoquée par la production de substances appelées toxines. Parmi celles-ci, il existe des toxines paralysantes et des toxines diarrhéiques. Ce sont ces dernières qui provoquent les gastro-entérites. On sait aussi que certaines algues déclenchent des allergies corporelles.

 

RETROUVEZ LA SUITE (RECETTES & CONSEILS) DE CET ARTICLE DANS LE NUMÉRO 17 DE DIABÈTE MAGAZINE

 

Tags: algues, diabète, minéraux, peu calorique, protéines végétales, vertus des algues, vitaminesCategories: LA NUTRITION
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.