LE COMA DIABÉTIQUE

Le coma est un accident qui se traduit par une perte de conscience qui arrive chez le patient pour diverses causes. Il existe 4 types de comas diabétiques. En effet, chez les patients diabétiques, risquer un coma relève soit d’une situation hypoglycémique, soit hyper glycémique, une insuffisance rénale peut aussi engendrer un coma.

 

Le coma acido-cétosique

Le coma peut survenir suite à une acidose dite “coma acido-cétosique” – c’est à dire que ce coma peut être provoqué par une baisse du niveau d’insuline dans le sang, qui ne permet pas au sucre d’entrer dans les cellules. La chute du taux d’insuline peut être accidentelle comme tout simplement celle de la panne de la pompe à insuline, soit à l’oubli de l’injection. Le stress, une maladie cardiovasculaire ou une infection peut également provoquer la baisse du taux d’insuline. Seules les analyses de sang révèlent une acidose, une hyperglycémie, une acétonémie et une hyperkaliémie. Les analyses d’urine permettent de noter la présence de sucres et de corps cétoniques. Dans bien des cas post coma acido-cétosique, on notera la présence d’une grande fatigue et d’hypotension, même de tachycardie. Le malade a soudainement très soif, et se voit uriner abondamment. Des douleurs abdominales pouvant aller jusqu’à des vomissements apparaissent.  La vue se trouble, la respiration se fait mal.

Solution : réapprendre à s’alimenter équilibré, ne pas manger salé, supprimer le sel, l’acidité, le trop épicé et le pimenté. Boire 1,5 L. d’eau par jour. Avoir une activité physique. Voir son médecin pour contrôler et équilibrer ses doses d’insuline. Réapprendre à vivre sans stress, surveiller sa cardiologie générale.

 

Le coma acidose-lactose

Le coma acidose lactose est provoqué par la baisse d’insuline dans le sang et par l’augmentation du taux des lactates. Il y a également des douleurs abdominales accompagnées de vomissements et autres nausées. Une situation d’hypotension et de tachycardie est également présente.

Solution : réapprendre à s’alimenter équilibré, ne pas manger salé, supprimer le sel, l’acidité, le trop épicé et le pimenté. Consulter son médecin pour réapprendre à doser son insuline.

 

Le coma hyperosmolaire

C’est l’insuffisance rénale qui provoque ce type de coma, suite à une forte déshydratation le sujet à soif, la bouche sèche, la fatigue générale l’envahit. Il est sujet a une hypotension jusqu’à l’épuisement et le coma hyperosmolaire.

Solution : avoir toujours à portée de main de l’eau et boire 1,5 L. d’eau par jour. Se reposer et réapprendre à s’alimenter équilibré.

 

Le coma hypoglycémique

Le manque trop brutal dans le sang de sucre, conduit également à un risque de coma. Il peut être dû à une activité et à un effort physique trop importants, un mauvais dosage d’insuline, ou a un surdosage de médicament. Le sujet a soudainement très faim, il devient tout pâle, des sueurs froides l’envahissent, des troubles de la vision surviennent. L’analyse de sang révèle un taux de sucre trop bas. C’est le coma Hypoglycémique assuré !

Solution : avoir à portée de main, du sucre, des gâteaux secs, un berlingot de jus d’orange pour palier au plus urgent.

 

Tags: acido/cétosique, acidose-lactose, coma diabétique, diabète, diabétique, hyperosmolaire, hypoglycémie Categories: SANTÉ
share TWEET PIN IT SHARE share share
Related Posts
Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dapibus tempus venenatis id fringilla commodo ipsum in vulputate,